Découvrez toutes nos formations au permis de conduire Prép@code Afficher le plan de notre agence

horaires.jpg

Le permis a 1 euro par jour

Afin de faciliter l'acquisition du permis de conduire, l'Etat à mis en place ce que l'on appelle le permis à 1 euro par jour. Avec ce système les jeunes de 16 à 25 ans disposent de facilités pour payer leur formation. Le coût total du permis ne change pas mais il est, d'une part, possible d'étaler son paiement et de ne rien payer de plus puisque l'Etat rembourse les intérêts à un établissement financier qui avance l'argent.

Pour qui et pour quel permis ?

Cette opération du permis à 1 euros par jour permet de passer le permis de conduire pour les véhicules motorisés de catégorie B mais aussi, depuis 2006, pour les véhicules motorisés de type A, à savoir les motocyclettes d'une cylindrée supérieure à 125 cm cubes. Peuvent bénéficier de ce système les jeunes de 16 à 25 ans qui s'engage auprès d'une auto-école agrée permis à 1 euro par jour, sous réserve que l'établissement financier accepte le dossier du candidat.

Comment ?

Les jeunes qui bénéficient d'une aide de la part de collectivités locales ou de l'Etat peuvent également prétendre à avoir droit à cette facilité de paiement. Le candidat doit directement faire la démarche auprès de l'organisme de prêt et 3 types de possibilités s'offrent à lui. Le candidat peut fournir un justificatif mentionnant des revenus suffisants pour rembourser 30 euros par mois, garantir le remboursement du prêt grâce à une caution soit emprunter avec ses parents. Ce sont en fait les parents qui empruntent pour le compte du jeune.

Pour les jeunes qui ne peuvent remplir ces 3 conditions il est toutefois possible de se faire cautionner par le comité interministériel de la sécurité routière et ce depuis le 13 janvier 2009. Cependant la décision d'accepter le dossier ou non, revient une nouvelle fois à l'établissement de crédit.

L’école de Conduite ALINE est agrée permis à 1 euro par jour et dispose d’une garantie financière qui permet le remboursement des prestations non fournies, en cas de déménagement de l’élève notamment.



La formation traditionnelle B

C’est la formation classique. Elle permet de programmer votre formation suivant vos possibilités et adaptée à votre rythme.
TRANQUILLE, RAPIDE OU EN ACCELEREE : 
C’EST VOUS QUI DECIDEZ !

- Passage de l’examen code dès 17 ans.
- 20 heures de conduite minimum sur véhicule.
- Passage examen conduite dès 18 ans.
L’esprit tranquille et la sécurité

Nos moniteurs et enseignants sont formés pour s’adapter au rythme de chaque élève.

La formation est personnalisé, chaque moniteur forme et suit son élève pour une formation optimale.



Condition d’examen :
Un examen blanc est effectué après l’enseignement des 4 étapes afin de placer l’élève en condition simulée de l’examen.





La conduite supervisée

La conduite supervisée : une formation plus efficiente.
La conduite supervisée est un système de formation pour la conduite des véhicules de catégorie B, mis en place par la nouvelle réforme du permis de conduire. Elle s’adresse aux individus âgés de 18 ans venant d’achever une formation initiale ou ayant failli à l’épreuve pratique de conduite.

La conduite supervisée dure trois mois minimum et l’apprenti conducteur doit s’exercer sur un trajet en parcourant au moins 1 000 km.
C’est une alternative intéressante qui remplace très bien l’apprentissage anticipé de conduite s’étalant sur 1 an et requérant un trajet de 3 000 km. 

L’élève doit être assisté par un accompagnateur ayant un permis de conduire de catégorie B d’au moins 5 ans et n’ayant pas fait l’objet d’une suspension ou d’une annulation au cours des 5 années précédant la conduite supervisée.

 Il faut savoir que ce nouveau système de formation ne réduit pas la période probatoire du permis de conduire. Lorsqu’un individu obtient son permis de conduire, il gagne 6 points et doit patienter pendant 3 ans avant d’en avoir 12.
Cette formation permet surtout de multiplier facilement les heures de conduite dans toutes les conditions.

Les conditions requises pour suivre cette formation :

Le candidat à la conduite supervisée doit remplir quelques conditions. Si celui-ci a passé la formation initiale, il doit disposer : d’un accord préalable de la société d’assurances, inclus dans l’extension de garantie nécessaire et d’une AFFI (attestation de fin de formation initiale) délivrée par l’auto-école.

S’il vient d’échouer à l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire, il doit avoir un accord préalable de la société d’assurances et une autorisation pour la conduite supervisée octroyée par l’enseignant après un rendez-vous préalable de conduite de deux heures avec son accompagnateur. Au cours de l’apprentissage en conduite supervisée, l’élève doit respecter certaines conditions lorsqu’il circule.
Pour chaque type de routes, sa vitesse est limitée :
- en agglomération = 50 km/h
- sur les autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central = 100 km/h
- sur les autoroutes à vitesse limitée à 130 km/h = 110 km/h sur les autres voies : 80 km/h



La conduite accompagnée (AAC)

L’apprentissage anticipé de la conduite permet à un adolescent de 15 ans ou plus d’acquérir une solide expérience de la route.
En effet, l’élève doit parcourir 3000 km minimum avant de pouvoir se présenter à l’épreuve pratique du permis. L’accompagnement d’un élève novice doit se faire par un conducteur titulaire du permis B depuis au moins 5 ans sans interruption. 

Avant de prendre la route, il faut penser à emporter le livret d’apprentissage, ainsi que le document d’extension de garantie de votre assurance. Rappelons qu’un élève en conduite accompagnée n’est habilité à prendre le volant que sur le territoire national. 

Tout élève en conduite accompagnée doit obligatoirement apposer le sigle "conduite accompagnée" sur la voiture durant toute la durée de son apprentissage.
Ils doivent également respecter des limites de vitesse particulières :
- 110 km/h au lieu de 130 km/h, sur autoroute
- 100 km/h sur les routes limitées à 110 km/h
- 80 km/h sur les routes limitées à 90 km/h.

Pour les autres limitations de vitesse, l’élève conducteur ou le jeune permis suivra les règles générales.

Depuis le 1er mars 2004, les jeunes conducteurs ne bénéficient que de 6 points pendant 3 ans. Pour les jeunes permis passés par la conduite accompagnée la période du permis probatoire est ramenée à 2 ans (au lieu de 3 ans).

Autre avantage relatif à la conduite accompagnée, un rabais de 50% sur la surprime d’assurance "jeune conducteur" et une suppression complète de cette dernière la deuxième année si le conducteur n’a été responsable d’aucun accident.

Opter pour un apprentissage dès 15 ans et sans limite d’âge :
- Passage de l’examen de code dès 15 ans
- Pour plus de sécurité et de tranquillité pour les parents
- Pour obtenir vos 12 points plus rapidement (2 ans après le permis)
- Pour payer moins de prime d’assurance
- Pour une formation d’un an minimum et de 3 ans maximum

L’esprit tranquille et la sécurité :
- Un jeune en formation traditionnelle a parcouru environ 350 km,
- Un jeune en Conduite Accompagnée a aussi parcouru en formation initiale environ 350 km avec son formateur, et en BONUS : 3000 km avec un accompagnateur expérimenté avant d'être "lâché" seul sur la route.
Plus de réussite au permis dès le premier coup !
 Grâce à la « CONDUITE ACCOMPAGNEE » le jeune conducteur deviendra progressivement un conducteur autonome et responsable.